Méthode Lean Startup : pour réduire les risques et maximiser les réussites

La méthode traditionnelle pour créer une entreprise se résume souvent aux quatre étapes suivantes :

  1. Réfléchir à une idée d’entreprise qui répond à un besoin du marché;

  2. Créer un plan d’affaires;

  3. Présenter une proposition à des investisseurs pour obtenir des fonds;

  4. Lancer l’entreprise et commencer à vendre des produits ou des services.

Bien que cette méthode soit courante, elle n’est pas optimale. À elle seule, la rédaction d’un plan d’affaires pour obtenir un financement et lancer votre entreprise peut prendre des mois, voire plus d’un an. Le risque? Découvrir, après avoir investi beaucoup de temps et d’argent, que votre produit ou service ne répond pas à un réel besoin ou qu’un compétiteur vous a devancé sur le marché.

La méthode Lean Startup permet d’éviter cette situation. D’où vient-elle? En quoi consiste-t-elle? Quels sont ses avantages?

Bonne découverte!

D’où vient le Lean Startup?

Le Lean Startup est une méthode qui permet de valider de façon itérative une idée d’entreprise ou de nouveaux produits et services. Elle a été créée par Eric Ries, un entrepreneur américain, en 2011.

M. Ries s’est servi de ses expériences réelles pour créer cette méthode. En tant qu’entrepreneur, il a vu plusieurs de ses entreprises échouer et a réalisé que passer des heures à essayer de créer un produit ou un service final était une façon de penser dépassée. Il a peut-être créé des plans d’affaires bien écrits, mais ils étaient basés sur des hypothèses qu’il n’avait jamais testées sur le marché.

C’est pourquoi le Lean Startup repose sur le principe de confirmer ou d’infirmer un projet avant d’y investir trop de temps et d’argent. Selon cette méthode, on ne devrait pas consacrer toutes ses ressources sur une seule idée, mais plutôt essayer d’en tester plusieurs avec moins de ressources pour voir laquelle fonctionnera le mieux.

Envisageant le développement d’une entreprise comme une expérience, elle se concentre sur les tests et la collaboration active avec les clients potentiels pour vous aider à créer une entreprise, un produit ou un service dont ils ont besoin. Une méthode agile pour minimiser les risques et maximiser les réussites!

Les 5 principes du Lean Startup

Eric Ries a construit sa méthode sur 4 principes fondamentaux :

  1. Les entrepreneurs sont omniprésents.
    Contrairement à la croyance populaire, pour travailler en startup, on n’est pas obligé de fonder une nouvelle entreprise. En effet, M. Ries définit une startup comme suit : « Une institution humaine conçue pour créer de nouveaux produits et services dans des conditions d’incertitudes. » Ainsi, chaque équipe intraprenante, agile et innovante peut être considérée comme une startup à l’intérieur d’une entreprise.

  2. L’entrepreneuriat est directement lié à la gestion.
    Les entreprises en démarrage ont besoin d’être gérée, comme n’importe quelle entreprise. Cependant, celles qui utilisent la méthode Lean startup ont un style unique. En effet, une équipe de gestion flexible et orientée vers l’apprentissage est essentielle à la réussite.

  3. L’apprentissage est validé.
    Les clients sont au centre des produits et services des entreprises qui utilisent le Lean startup. Elles s’adaptent aux demandes du marché en faisant d’abord des hypothèses par rapport aux besoins des clients, puis en faisant des tests pour découvrir ce qui fonctionne ou pas.

  4. L’innovation est suivie et contrôlée de près.
    Les entreprises qui utilisent cette méthode tiennent des registres méticuleux de leurs essais et analyses. Elles mesurent les progrès accomplis en fonction de la qualité de connaissances acquises sur le projet plutôt que de la quantité. Même si les indicateurs de performance et les jalons demeurent importants, ils ne doivent pas freiner l’innovation.

  5. La méthode comprend trois étapes,  construire, mesurer et apprendre, que nous verrons à la section suivante.

En quoi consiste le Lean Startup?

La méthode Lean Startup est composée de trois étapes :

  1. Construire une version bêta;

  2. Mesurer la viabilité du projet;

  3. Apprendre des informations recueillies.

Mais ça ne s’arrête pas ici, puisqu’il s’agit d’une boucle itérative. Vous reviendrez donc à la première étape aussi souvent que nécessaire afin d’affiner votre projet.

Construire

Vous voulez vous lancer en affaires, créer un nouveau produit ou lancer un nouveau service? Vous devez d’abord vous assurer que votre « idée de génie » en est bien une et qu’elle répond à un réel besoin.

Dans son livre Lean Startup – adoptez l’innovation continue, Eric Ries encourage la créativité tout en s’adaptant aux besoins des clients, d’après le principe de l’innovation continue et la technique du produit minimum viable.

Produit minimum viable

Le produit minimum viable est la version d’un produit qui comprend uniquement les fonctionnalités de base lors de son lancement sur le marché. Cela permet de réduire les ressources liées à la conception de l’offre et d’obtenir beaucoup d’informations sur les besoins des clients potentiels.

Il propose de se concentrer sur des questions telles que :

Considérez cette première étape comme un projet de recherche pour votre entreprise. Votre produit minimum viable ne sera pas un produit prêt à être expédié ni même un prototype. N’oubliez pas qu’il est censé être minimal et ne doit pas prendre beaucoup de temps à construire.

Mesurer

Après avoir créé votre produit minimum viable, vous le présenterez à différents segments de clientèle qui le testeront et vous feront part de leurs commentaires.

Avant même de créer votre produit minimum viable, vous aviez probablement une idée des besoins que votre entreprise, produit ou service comblera. Vous pouvez à présent utiliser les données de votre produit minimum viable et les comparer à celles de votre idée initiale. Les commentaires et les expériences de vos clients vous aideront à apporter des modifications. Il s’agit d’un processus appelé le développement agile.

Si vous constatez que votre produit minimum viable suscite peu d’intérêt, cela peut indiquer qu’il n’est pas viable et que vous aurez du mal à créer une entreprise prospère.

Apprendre

C’est pendant cette troisième étape que vous choisirez de donner vie à votre idée d’entreprise ou de vous tourner vers une nouvelle approche. En effet, une fois que vous avez votre produit minimum viable, les données et les rétroactions des clients, il est temps de décider comment aller de l’avant. Votre idée suscite-t-elle suffisamment d’intérêt pour qu’il soit judicieux de lancer votre entreprise, votre produit ou votre service? Ou devez-vous changer votre idée et répéter la boucle itérative?

 

En poursuivant les étapes de la boucle « construire-mesurer-apprendre », vous pouvez mesurer vos progrès. Les rétroactions des clients peuvent vous servir à évaluer dans quelle mesure vos mises à jour et vos modifications répondent à leurs besoins. C’est ce qu’on appelle l’apprentissage validé.

Quels sont les avantages du Lean Startup?

Que vous dirigiez une petite ou une grande entreprise, et ce, peu importe le domaine d’activité, vous avez tout avantage à utiliser la méthode Lean Startup. Ses bénéfices sont nombreux :

En conclusion, le Lean Startup permet de valider rapidement la faisabilité d’un projet grâce à un processus itératif qui mise sur la mesure, l’analyse, l’agilité et la souplesse. Vous avez besoin de soutien pour mettre en place cette méthode innovante lors de la création de votre prochain produit ou service? Vous pouvez compter sur l’expertise des professionnels du Groupe Bernard Gagnon.

Scroll to Top